Phil Bradley surveille les moteurs de recherche

Et juge sévèrement les récentes suppressions de fonctionnalités avancées chez Google

Vendredi 16 décembre 2011, par Emmanuel Barthe // Logiciels, Internet, moteurs de recherche

Grâce à Karen Blakeman et la dernière édition de sa newsletter Tales from the terminal room (TFTTR), je tombe sur le blog [1] puis le site de son collègue "information specialist" (et "Internet consultant") Phil Bradley, rigoureux surveillant des fonctionnalités de recherche des moteurs généralistes (Gogle, Bing, Exalead) et spécialisés.

Quelques extraits (traduits par nos soins) de son récent billet sur la suppression de près de 50 fonctionnalités avancées de recherche sur Google [2] :

« Nous sommes supposés croire le mensonge que "tout est sur Google" et que "nous n’avons plus besoin de bibliothèques parce que nous avons Google". Vraiment ?

La vérité, c’est que si un produit de Google ne devient pas rapidement rentable, il est abandonné. Tant pis pour les entreprises qui utilisent ce produit, ou les utilisateurs eux-mêmes, cela importe peu à Google. Contrairement à ce qu’ils voudraient vous faire croire, Google n’est *pas* une gentille société. Elle vit dans un monde difficile, et elle est prête à faire tout ce qu’il faut pour gagner. Je le comprend, vraiment, et bonne chance à eux, mais souvenez vous : ne faites *pas* confiance à Google, ce n’est pas votre ami. [...]

Google essaie désormais de construire tous leurs produits autour de Google+, mais cela les amène, d’une société qui faisait un grand nombre de choses différentes, à aller vers une société qui tente de faire tout rentrer dans un produit unique — et d’élaguer tout ce qui n’y rentre pas. Comme Google n’a jusqu’ici pas été très bon en matière de médias sociaux, ils prennent là un grand risque. »

Ce qu’écrit Phil Bradley est valable également pour un certain nombre de banques/bases de données/portails/plateformes en ligne dans d’autres secteurs.

Notes de bas de page

[1] Un blog très justement sous-titré : « Where librarians and the internet meet : internet searching, Web 2.0 resources, search engines and their development. »

[2] Google ; almost 50 functions & resources killed in 2011.

Répondre à cet article