Histoire d’une mésaventure, ou un peu de droit de la consommation

Vendredi 1er mai 2009

Je commande le 1er février 2009 à un fabricant pur-Internet peu cher et assez connu 250 cartes de visites "gratuites" (gratuites, les cartes, payant, les frais de traitement et de transport).

Le 5 février, on m’envoie un mail disant :

Votre commande arrivera au plus tard le : 22/02/2009.

N’ayant rien reçu le 24 avril, j’envoie un mail.

Réponse par mail le même jour du service client :

Malheureusement, il nous est impossible de commander de nouveau ou de créditer votre compte pour une commande qui a été passée il y a plus de 60 jours.
Veuillez accepter toutes nos excuses pour ce désagrément. Veuillez noter que si une commande n’est pas reçue sous 30 jours (suivants la date de soumission), vous devez entrer en contact avec notre Service Clientèle, pour que nous puissions faire en sorte que vous soyez satisfaits.

En clair et en substance, on me dit sur leur site que la commande été livrée — je n’ai pourtant rien reçu, pas même un avis de la Poste, le transporteur s’est il trompé d’adresse ? — et qu’on ne fera pas d’autre effort et qu’on m’oppose le délai de 60 jours de l’article L 114-1 du Code de la consommation. Selon eux, je n’ai pas protesté assez vite : j’aurais dû dénoncer le contrat avant le 22 avril.

Exact — ça m’apprendra. Bon, 9,27 euros pour rien, il y a plus grave.

Moralité : si vous commandez à distance — y compris et surtout sur Internet — mettez dans votre agenda un rappel de résilier le contrat si vous n’avez rien reçu au bout de 50 jours. Et faites le. Sinon, vous risquez de perdre tous vos droits.

Répondre à cette brève